Le résumé Act’in Actu #13

Le résumé Act’in Actu #13

Le confinement 3.0 quelles conséquences sur nos commerçants ? Qui ferment à nouveau ?

De nouvelles mesures ont été instauré tout d’abord dans 19 départements les commerces dit « non-essentielles » ont été contraint de fermer à nouveau leurs portes. À la suite de l’annonce du Président de la République ce 31 mars dernier ces restrictions se sont généralisées à l’ensemble du territoire nationale.

Le commerce est une nouvelle fois à l’arrêt environ 150 000 à 200 000 commerces vont devoir fermer boutique les quatre prochaines semaines. Les magasins qui ne sont pas contraints de fermer seront ouverts entre 6 – 19 heures. En effet, le couvre-feu reste en vigueur en plus du confinement c’est pourquoi il n’est que possible de se rendre dans les commerces ouverts dans cette tranche horaire ou encore bénéficier de la vente à emporter. Quelques changements ont été constaté dans la liste des magasins jugés essentiels contrairement aux deux premiers confinements les salons de coiffure, Librairies/ Disquaires et Chocolatiers ont pu rester ouvert. 

Vous trouverez ci-dessous un petit tableau récapitulatif :


Commerces alimentaires
Supérettes, supermarchés, Hypermarchés
Pharmacies
Banques/ Assurances
Station de service
Marchands de journaux
Marchés en extérieur (même vendeur hors alimentaire pour le moment)
Magasins proposant la vente/ réparation d’outils informatiques
Librairies/ Disquaires
Chocolatiers
Magasin de jeux vidéo
Salons de coiffure
Fleuristes
Magasins de bricolage
Concessions automobiles
Les cordonniers
Blanchisseries/ Teintureries
Visites de biens immobiliers
Magasins proposant/ réparation d’instruments de musique
Magasins de vêtements
Magasins de chaussures
Bijouteries/ Horloger
Magasins de jouets
Parfumerie
Les instituts de beauté
Les salons de massage/ Manucure
Les studios de tatouage / piercing
Les auto-écoles

Comment les commerces font-ils face à cette nouvelle peu réjouissante ?

Malheureusement cette nouvelle fermeture empêchera les magasins d’écouler leur stock accumulé en 2020 et 2021, un stock qui ne sera pas vendu en 2022. De plus, le chiffre d’affaires va à nouveau être impacté, beaucoup de commerçants ont peur que ce confinement soit celui de trop pour leur commerce.

Une nouvelle aide ? Encore ? Comment ? et pour qui ?

Evidemment les aides déjà en place pour les entreprises fermées administrativement seront maintenues et prolongées. Petit rappel, ce dispositif instauré permet aux entreprises les plus touchées d’obtenir 600 euros d’exonération de cotisations sociales par mois avec fermeture ou forte baisse de l’activité.

Une nouvelle aide est mise en place mais n’est pas dédiée à tout le monde en effet il faudra entrer dans une certaine catégorie pour en bénéficier :

  • Le secteur concerné est uniquement les commerces de vêtements, chaussures, sport et maroquinerie.
  • Être une entreprise ayant moins de 50 salariés
  • Avoir bénéficié du fonds de solidarité en novembre dernier

Cette aide est mise en place pour compenser la perte des stocks des commerçants travaillant dans ces secteurs d’activités. Les entreprises touchent 80% de ce qu’elles ont perçu en novembre dernier avec le fond de solidarité. Elles ont touché en moyenne 7 600 euros et cette aide en plus sera plafonnée à 6 000 euros en moyenne par commerce. Approximativement 35 000 commerces toucheront cette aide.

Les grandes enseignes qui elles aussi ont du stock en trop qui ne pourra pas être vendu ne sont pas délaissées et obtiendront également une indemnité. 200 ou 300 entreprises sont concernées en revanche l’aide sera beaucoup plus importante puisqu’elle est basée à 10 millions d’euros sur six mois. Ce dispositif entrera en vigueur dès ce mercredi c’est-à-dire le 7 avril 2021.

Les avis autour de cette aide sont divisés selon Yoann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce à cité dans le Parisien les propos suivants :

« Cette aide va soutenir les petits commerces de centres-villes qui sont souvent fermés depuis le 20 mars, tandis que rien n’est prévu pour les magasins des centres commerciaux qui, eux, sont fermés depuis fin janvier »

Et vous vos avis ? Vous aussi êtes prêts à soutenir vos petits commerces avec une virée shopping immédiate à la réouverture ?