Le résumé Act’in Actu #20

Le résumé Act’in Actu #20

Les promotions au rendez-vous à la réouverture des commerces !

Il est vrai que ces dernières semaines étaient pesant pour le moral des Français entre confinement et une météo très maussade qui s’est installée depuis plusieurs semaines sur l’Hexagone. Tout de même nous avons une bonne nouvelle à vous apporter !

Vous êtes adepte du shopping ?

C’est le moment de foncer dans les magasins, les commerçants proposent de nombreux rabais sur la collection de printemps qui n’a pas pu être écoulé ces dernières semaines en raison du confinement qui a été instauré le 3 avril 2021.

Cette initiative a pour objectif d’écouler le stock et rattraper le temps perdu, il est possible d’avoir des rabais de 30, 40, 50 % également sur les articles tout fraichement arrivés en magasin. En effet, les commerçants ont soif d’argent frais ce qui peut se comprendre !

Une nouvelle qui ravit également les clients car ils constatent une période de solde en avance en entrant dans le magasin pour effectuer de bonnes affaires.

Il est possible de visualiser des promotions sur le site marchant des différentes enseignes, on constate que même les marques de mode ont affronté des difficultés durant la crise et propose également de nombreux rabais sur leurs produits de marque comme c’est le cas pour The Kooples ou encore Izac Zadig & Voltaire.

Cette stratégie gagnante saura faire revenir et satisfaire la clientèle et voir même attirer une nouvelle clientèle. Les prochaines semaines seront cruciales pour les commerçants. D’autre part, initialement la période des soldes d’été début le 23 juin, les commerçants quant à eux demandent un report à la mi-juillet car ils estiment la période trop courte entre la date du déconfinement et le top départ des soldes d’été et pouvoir tout de même vendre des produits au prix fort.

Une décision qui n’a pas encore été tranchée mais qui est à l’étude selon le Premier Ministre, Jean Castex. Une mesure qui sera décidée pour la fin du mois de mai et qui peut être adaptée en fonction des régions. Pour rappel, le 22 mars dernier, le gouvernement a émis l’hypothèse d’instaurer une troisième période de solde dans l’année pour permettre aux commerçants victime des fermetures administratives d’écouler les stocks.

Si vous avez besoin de renouveler votre garde-robe c’est le moment !

Après le prêt à porter reconcentrons nous sur l’alimentaire, connaissez-vous Rappel Conso ?

Cette plateforme est un service proposé par l’Etat, c’est un moyen d’alerter les consommateurs d’un éventuel danger sur un produit.

En effet, si un client achète un produit qui a connu un défaut il est difficile pour les enseignes de la grande distribution de retrouver le client pour le prévenir d’un quelconque danger. Cela était le cas pour Auchan, qui suite a un défaut de fabrication des petits fils métalliques se sont retrouvés dans les Yaourts Danone, il a pratiquement été impossible de recontacter chaque acheteur. Le seul moyen d’avertir la population était de poster l’information sur les différentes plateformes de communication de l’Enseigne.

Grâce à Rappel Conso accessible à tout le monde depuis avril 2021, il est possible de vérifier par catégorie le risque que le produit comporte ainsi que sa composante chimique. De plus, si vous possédez d’un produit classé à risque, le site vous donne la démarche à suivre.

Sur Rappel-Conso vous trouverez les rubriques suivantes :

  • Alimentation
  • Automobile
  • Bébés et Enfants
  • Hygiène – Beauté
  • Vêtements – Mode
  • Sport – Loisirs
  • Maison – Habitat
  • Appareils électriques
  • Equipement de communication

Une présentation détaillée est faite du produit jugé dangereux. Sur la fiche vous retrouverez les éléments suivants précis :

  • Risque – Motif
  • Description du produit (Référence produit, du lot ainsi que la date de péremption)
  • La catégorie et sous-catégorie du produit
  • La marque
  • Le conditionnement
  • Le distributeur
  • La zone géographique

Si vous possédez d’un produit référencé sur cette plateforme, il vous est possible de vous rendre au magasin avec le produit et demander un remboursement.

Ce concept est réellement une mission de surveillance du marché afin de constater des anomalies présentées dans certains produits et susceptibles de mettre en danger la sécurité des consommateurs.

Un système efficace qui permet à la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) d’agir rapidement pour faire cesser un danger avéré.