You are currently viewing Le résumé Act’in Actu #24

Le résumé Act’in Actu #24

Les premières bonnes nouvelles en même temps que l’arrivée de l’été !

Nous vivons notre première semaine sans couvre-feu qui était en vigueur depuis le mois de décembre tout d’abord à 20h, 18h, 19h, 21h puis 23h. Après 8 mois de restriction, les Français vont enfin retrouver une certaine liberté.

Le couvre-feu était en effet contraignant pour l’organisation des ménages notamment pour faire les courses en supermarché surtout lorsque les commerces devaient fermer leur porte à 18h. Chacun devait revoir son organisation, souvent il était constaté une grande influence de monde dans les magasins surtout le samedi.

Aujourd’hui, nous avons l’opportunité de faire nos achats en fonction de notre planning et non du couvre-feu tout en respectant les horaires d’ouvertures des magasins bien évidement.

Une autre bonne nouvelle est bien sur la fin du port du masque en extérieur. Avec la forte chaleur, l’envie de sortir manger une glace la fin de cette restriction tombe à pic en revanche il reste obligatoire dans les lieux clos alors n’oubliez pas votre masque lorsque vous vous rendez dans votre supermarché effectuer vos courses.

Saviez-vous que la Grande Distribution essaye de concept des prospectus dématérialisés ?

Carrefour a annoncé tester les prospectus dématérialisés toujours dans l’objectif de réduire le gaspillage. A partir du 28 juin, les clients auront le choix entre un catalogue en format papier ou digitalisé reçu sous forme de SMS, courriel ou encore sur l’application WhatsApp.

Ce ne sont pas tous les magasins qui sont concernés par cette démarche, l’enseigne test le projet dans un premier temps sur un magasin situé à Lille pour une durée de 4 mois.

Un challenge de taille car le papier reste un bon moyen pour la Grande Distribution d’attirer des clients dans leurs magasins surtout lorsqu’il s’agit de proposer les promotions d’après le cabinet Nielsen, 61% de personnes utilisent le prospectus papier pour retrouver un nouveau produit ou une promotion contre 19% via les mails et 14¨% via les différentes applications. Selon l’institut Bonial, entre 10 et 15% du chiffre d’affaires est réalisé grâce aux prospectus papier.

Certains consommateurs également sont attachés à leurs habitudes tels qu’avoir son petit catalogue dans la boite aux lettres et le visualiser en buvant une tasse de café. Il y a également des consommateurs très sensible à l’écologie et au gaspillage car selon l’Agence de la transition écologique 42% des consommateurs estiment que le catalogue papier représente une forme de gaspillage et nocif pour le développement durable. Les magasins sont à l’écoute des consommateurs c’est pourquoi ils laissent le choix mais n’ont pas d’autres choix que de prendre des mesures notamment depuis, la nouvelle loi anti gaspillage renforce l’obligation de respecter les autocollants avec la mention « stop pub » apposée sur les boîtes aux lettres instaurée depuis le 1er janvier 2021. En cas de non-respect, le contrevenant risque une amende de 1500 euros à 3000 euros en cas de récidive.

Dans tous les cas ce projet est en faveur de la planète car cette dématérialisation économisera 300 tonnes de papier sur une année soit plus de 5 millions d’exemplaires pour Lille et 260 tonnes de papier.

D’autres enseignes ont pris des mesures comme Monoprix qui ne distribue plus de prospectus, Ikea qui n’imprime plus son catalogue commercial ainsi que E. Leclerc innove dans le papier recyclable pour ses prospectus ainsi que le format numérique également.

Entre la dématérialisation des catalogues papiers, la fin des impressions des tickets de caisse on peut dire que la Grande Distribution s’implique activement contre la lutte du gaspillage et prend en compte les enjeux du développement durable sur notre planète. Un cycle sans fin !

Le clash entre les petits commerçants et Amazon

La date des soldes est officiellement le 30 juin mais Amazon a déjà lancé des promotions en ligne pour le 21 et 22 juin ce qui n’a pas échappé aux commerçants. C’est pourquoi dans une tribune au JDD « Sauvons nos commerçants » les commerces dénoncent le « cynisme économique d’Amazon » à propos de l’offre promotionnelle organisée une semaine avant les soldes d’été.

« La puissance financière d’Amazon lui permet désormais de transgresser les règles établies et les équilibres économiques à son seul avantage », dénonce la tribune, qui qualifie l’avancée des dates promotionnelles d’Amazon de « déclaration de guerre économique » à laquelle le gouvernement « doit mettre fin sans délai ».

Des commerçants aux aboient aux vues des nombreux confinements mais les soldes arrivent à grand pas !